//
Le Blog d'Agnès

âme

This tag is associated with 2 posts

La petite histoire du mois de novembre: Vivez votre mission

Vivez votre mission

votre mission

Ecoutez bien les battements de votre cœur. Prenez ce temps pour vous écouter réellement et ressentir votre âme qui bat au fond de vous. Vous avez une mission. En arrivant sur terre, en vous incarnant dans ce corps qui est le vôtre aujourd’hui, vous avez choisis d’accomplir une étape supplémentaire nécessaire à votre évolution. Ne perdez plus votre temps. Rien ni personne ne vous oblige à quoique ce soit ici. Si ce n’est votre égo, orchestré par vos peurs. Vous êtes libre et vous devez faire confiance à cette petite voix qui vous parle.

Au fond de vous, vous savez bien quelle est votre mission.

Il vous suffit de vous mettre à l’écoute de vous-même, de ressentir la finalité de votre conscience, et la raison de votre présence ici se manifeste. Cherchez le lien avec la liberté et le bonheur. Toutes les missions de vie ont en commun l’évolution et l’amour.

Oubliez tous ces concepts de réussite, d’être à la hauteur, de prévisions, de précautions, de financement, de stratégie… Le monde de la matière est bien trop réducteur. Il se nourrit de l’égo, de la peur, des notions de début et de fin, de vie et de mort. Mais votre âme, votre essence, ne meurt pas. Et la matière n’est qu’un simple élément au service de votre mission. Elle ne doit pas représenter un frein.

Trop de gens se perdent dans la matière. Une mission de vie n’est pas une entreprise, un capital, une réussite ou un échec. Une mission de vie est la raison pofonde de notre présence sur terre ; le cœur de notre être ; l’état d’évolution de notre âme. En n’osant pas écouter leur mission ou en ne la respectant pas, certaines personnes peuvent tomber malade, vivre de graves dépressions, ou se perdre dans un monde de matière factice et superficiel qui ne fait que retarder leur évolution.

Pour vivre votre mission, écoutez-là, accueillez-la. Vivez en accord avec vos aspirations profondes et vos espoirs. Rien n’est vain. Toute action d’amour a un impact.

Vivre votre mission c’est honorer votre sourire, votre être, votre conscience. Tous les obstacles ne sont là que pour vous révéler ce que vous êtes prêt à dépasser, à franchir. L’obstacle lui-même n’est pas un fardeau. Il devient douloureux si vous lui donnez l’importance d’un mur qui se mettrait au travers de votre route. Mais il est en réalité une colline à gravir, une montagne à escalader. Parce que d’en haut, on voit plus loin, d’en haut on voit plus grand, d’en haut on se sent fort et libre. C’est alors que vous pouvez encore mieux choisir votre chemin et prendre la route vers le soleil qui vous anime.

Chaque obstacle qui se tient entre vous et votre mission de vie est une montagne ; devant laquelle vous pouvez vous arrêter et fixer sa pierre rugeuse et infranchissable, ou sur laquelle vous pouvez grimper pour atteindre un niveau de conscience plus élevé et continuer votre chemin avec une meilleure visibilité.

Vivez votre mission car vous l’avez choisie. Aimez votre mission car elle fait partie de vous. La vivre est le meilleur moyen de vous aimer, de vous respecter, de vous réaliser.

Agnès Grêt, Tripyourlife

La petite histoire du mois d’octobre: Lâchez vos peurs

Lâchez vos peurs

Notre monde est entre deux ères.

Notre humanité est constamment tiraillée entre le bien et le mal et les humains ont chaque jour le choix entre l’action et la peur. La peur nous fait agir en victime ou en bourreau, mais la peur nous fait toujours mal agir. En réalité, la peur nous amène davantage à réagir qu’à agir. Lorsque l’on se protège, que l’on est agressif, ou que l’on s’impose, ce sont des réactions. Nous ne sommes pas pleinement maîtres de nos réactions car elles sont dirigées par nos angoisses profondes, nos peurs inconscientes. Savoir agir dans ce qui est bon, dans ce qui est juste et pour ce qui nous anime est une démarche personnelle d’affirmation de soi et de respect pour la vie qui nous habite.

Apprendre à vous détacher de la peur qui vous envahit est le plus beau cadeau que vous puissiez vous offrir aujourd’hui. En lâchant vos peurs vous préparez un terrain propre et fertile pour cultiver votre véritable mission de vie. Lâchez vos peurs superficielles et vos peurs profondes. La peur des autres, la peur de perdre ou de manquer, cette peur profonde de l’abandon, de la trahison ou encore du rejet. Ne laissez plus de place dans votre esprit, dans votre cœur, dans votre ventre, aux peurs ancestrales, aux peurs viscérales.

Lâchez-prise sur vos peurs car elles n’ont plus rien à vous apporter.

Vous apprenez à les surmonter, à les dépasser mais la vraie liberté est de ne simplement plus les laisser entrer dans votre vie. La peur est dirigée par notre égo, par l’histoire de notre âme, mais surtout par ce que nous décidons de faire de ce qui se présente à nous, par le regard que l’on pose sur soi, sur les autres et sur le monde. Ne regardez plus le monde avec angoisse et il ne sera plus angoissant !

Lâchez vos peurs est le premier pas vers une vie sereine, remplie d’amour et de joies. Il ne s’agit pas de changer le monde mais bien d’en changer votre perception et de laisser s’évaporer ce que vous croyez être une partie de vous : vos angoisses et vos croyances qui vous limitent. Car ce n’est pas une partie de vous ; les peurs, l’incertitude, les croyances ne font pas fatalement partie de notre être. Nous choisissons de nous y référer, de nous y accrocher pour de nombreuses raisons, et toutes ces raisons sont liées à notre égo, à la matière, à un monde que l’on fantasme comme étant cruel, difficile, compétitif ou discriminant. Mais notre monde est un simple miroir. Il devient ce que nous pensons, ce que nous croyons, ce que nous projettons. Notre univers est infini et il nous renvoie simplement ce dont nous avons besoin.

La peur est le meilleur moyen de gouverner, de manipuler, de rabaisser, de retenir. De tout temps et dans tous pays, les gouvernements ne gouverneraient pas sans faire appel aux peurs profondes de leur peuple ; les multinationales ne détruiraient pas la terre et ne vendraient rien sans faire écho à nos peurs. Les hommes violents, les patrons odieux, les tyrans et les dictateurs n’auraient aucun pouvoir s’ils ne réveillaient pas nos propres peurs.

La vie vous a donné la possibilité d’avoir peur ; mais elle ne vous y a jamais obligé.

Vous pouvez choisir aujourd’hui, de lâcher votre peur du vide et de la solitude. Car pour toujours vous êtes accompagné par l’amour et la joie. Faites appel à votre amour pour qu’il emplisse votre corps, votre cœur, vos jours et vos nuits. A partir de maintenant, lâchez votre peur de l’inconnu, du lendemain, votre peur de manquer. Vous ne manquerez jamais de rien car tout ce dont vous avez besoin est en vous. Le reste n’est qu’illusion. Demain sera beau car il sera à votre image. Demain se composera de tout ce dont vous avez besoin pour évoluer, pour aimer, pour être qui vous êtes. Lâchez immédiatement votre peur des autres, la jalousie, la comparaison, la peur de ne pas être à la hauteur. Vous êtes un être exceptionnel car vous êtes vous. Votre âme est unique, elle a besoin de vous et de votre enveloppe pour se libérer encore de tout ce qu’elle a à libérer.

Agnès Grêt, Tripyourlife

%d bloggers like this: